T573 - Aigle amer.

Publié le par Petitalan

Tout là-haut très haut tout en l'air

Son regard perçant portant au plus loin
Il hume l'air voisin et le plus lointain
Avec l'espoir secret d'atteindre l'air marin
Qui dans ses montagnes jamais ne lui parvient.

L'aigle dans son aire, amer,
Jour après jour se désespère.

Dépité d'être encore une fois privé d'air iodé
Il crie à sa manière de sa tanière sa douleur d'être frustré
Et serre désespérément ses serres, ce qui à rien ne sert,
Sinon que de meurtrir au plus profond ses chairs.

Moralité.
Contentez-vous de ce que vous avez sous la main
Pour le reste, remettez sagement au lendemain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Pfff, il est jaloux de l'aiglefin.
Répondre
O
Je ne connaissais pas le Balbuzard...
O
Je faisais allusion à l'air iodé :-)
P
Plutôt du balbuzard à mon avis. L'histoire du rat des villes et du rat des champs, vue de haut.
B
La vie d'un internaute n'est pas .....tranquille !<br /> Amitié <br /> Jean
Répondre
P
OB est innocent, j'ai fait l'erreur de date en programmant (mai pour juin). L'âge est cruel et fait subir bien des affronts.<br /> Pépé, salut.
A
Voir trop loin nuit parfois...<br /> Une fable comme je les aime !<br /> Amitiés
Répondre
P
Ravi qu'elle te plut.<br /> Bien à vous deux et à toi et à Elle.
T
trahi par Over,!<br /> disons que je n' ai rien lu de tes allitérations et que j' attendrai la photo !
Répondre
P
J'ai fait l'erreur, pas z ´ OB. Me suis trompé d'un mois jour pour jour.<br /> Problème de placement des photos avec les textes à résoudre.<br /> Vilain temps à la pluie.<br /> Bonne journée.
P
Petite erreur de programmation.
Répondre