T569 - La retraite du loup.

Publié le par Petitalan

Qu'ils sont loin de nous les temps de la peur ancestrale du loup.

Jadis, les parents, pour mettre au pas les enfants turbulents,
En guise d'avertissement, racontaient des histoires d'antan
Qu'ils avaient apprises de leurs parents, qui les tenaient de leurs parents,
qui... arrêtons la ronde là !

Des histoires de loups féroces venus des profondeurs des bois,
Infatigables pourchasseurs de gorets grassouillets,
Dodus poulets, bondissants chevreaux et agnelets replets,
Qui aussi croquaient les aïeules et les gosses imprudents.
On imagine volontiers les bambins aux abois,
Faisant serment de respecter la parentale loi.

Le loup a toujours les pattes poilues
Mais l'intendance ne suit plus.
Souffle court, cœur fragile, dents en capilotade
En un état proprement lamentable.

Les grands-mères sont trop coriaces,
Les demoiselles trop véloces
Lui n'est plus qu'une vieille rosse.

Il a pris un sérieux coup de vieux le grand méchant mou.
Depuis qu'Hollywood ne roule que pour les super héros.
L'affreux coco est désormais vraiment trop rétro !
De nos jours pas plus aux grands qu'aux marmots
Il ne leur fiche comme autrefois le trouillomètre à zéro.

Parents vivez au présent.

Pour avoir la paix céans,

Menacez simplement de priver vos garnements d'écran.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bonjour Alain, A salute de la part de mes parents, Francis et Isabelle, qui, entre deux (quatre en fait , dit mon père...) me font découvrir votre blog. Que de beaux textes et de belles photos! D'ailleurs, ce texte , si vous me le permettez, sera utilisé en cours de français avec mes élèves de CAP... Bonne continuation ! <br /> PS:
Répondre
P
Les parents ont pris une excellente initiative et je les en félicite : on est jamais trop connu. Le début de la gloire avant l'ouverture des portes de l'Académie.<br /> Merci pour cette visite qui sera je l'espère et le souhaite renouvelée. Aucun problème, au contraire, pour la diffusion.<br /> Ne pas oublier d'y mettre le ton lors de la lecture.<br /> Tiens-moi (on se tutoie) au courant de la suite.<br /> Bonne vacances.<br /> Tes parents sont des gens adorables. On les aime. Et Baptiste est un cas !
A
Le grand méchant loup se fait rosser jusque dans les publicités... y'a plus d'morale.<br /> La seule qui m'aime c'est Lulu (spécialisée dans le métrage des trottoirs) qui m'accueille toujours avec un &quot;viens mon grand loup&quot; affectueux.<br /> Allez je retourne dans ma forêt avant que les mères-grand me fassent la peau et que les gamins me collent des pétards (à mèche bien entendu) dans les oreilles.
Répondre
P
T'inquiète pas trop, les grands-mères pensent à se refaire leur peau plutôt que la tienne, même si tu le vaux bien.<br /> J'aimerais bien qu'on m'appelle mon loup. <br /> Bien à toi.
A
vraiment bien
Répondre
P
Planqué ta marmotte, il a encore bon appétit.<br /> Ravi que cela te plut. Cette fantaisie.
A
J'adore !<br /> Tout était bon pour faire peur aux enfants, était-ce la bonne solution ?<br /> Bonne journée à toi<br /> Bises
Répondre
P
On répond à ses propres terreurs par d'autres terreurs.<br /> Les enfants se font souvent peur tout seuls.<br /> Bonne soirée et bises de fin de journée. Plein les bottes ce soir, j'ai beaucoup marché.
B
N'attaque pas le loup , méchant humain . Il reviens plus fort que jamais et je l'attend car j'aime cette bête dont le courage est sans limite ......Le loup ne s'attaque a l'homme que contraint et forcé, , s'il est dos au mur . C'est une bête magnifique . De forêt en guéret il reviens lentement mais surement.....mais il n'entrera pas dans les villages . Je préfère le loup a l'homme....qui est un loup pour ses semblables .<br /> Amitié <br /> Jean
Répondre
P
Oui mon loup. J'aime bien aussi cet animal racé et fier. Pas de pouilleux dans sa race.<br /> Bonne nuit. Rêve pas du loup.