Saint-Florent. La joie des enfants à quai.

Publié le par Petitalan

Saint-Florent. La joie des enfants à quai.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Les noyades sont bien des tragédies mais il ne faut pas oublier que tous les enfants qui jouent près et avec l'eau ne se noient pas fort heureusement.
Répondre
P
Pas d'inquiétude pour ceux-là, l'eau ils connaissaient, enfants de plaisanciers.<br /> L'eau, le feu, nos amis nécessaires et nos ennemis superflus.
B
Tous les enfants de marinier font cela.....si un de ces galopiots tombe a l'eau , il est vite repéché par les éclusiers ou les parents .....
Répondre
P
C'est moins bon que la langouste.<br /> Mieux vaut pêcher au gros que repêcher les petits.<br /> Bien à toi Pépé.
T
l' eau a toujours attiré les enfants, et ceux ci s' en donnent à coeur joie !<br /> Personnellement, je ne serais pas rassuré !<br /> bien à toi, sous la bruine !
Répondre
P
Ils étaient sous surveillance et je crois qu'ils avaient besoin d'espace pour se dégourdir les pattes.<br /> Je vais tourner au ralenti, hier je me suis fait retirer une saloperie sous le pied (gauche évidemment, tu sais que tous les problèmes viennent de là)<br /> Fera beau en juillet. Flotte à Paris. Demain Berry.<br /> Bonne journée.
T
ils savent nager?
Répondre
P
Y avait rien dans l' journal du lendemain. Donc : oui.<br /> Ils avaient besoin de courir et gesticuler. Les bateaux n'offrent guère d'espace.<br /> Bonne journée.
P
Aussi loin que possible du triste fait divers de la noyade des gosses.
Répondre