Et celui qui parlait à des pieds.

Publié le par Petitalan

Et celui qui parlait à des pieds.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Ils auront toujours un problème de communication, coment discuter avec quelqu'un qui pense comme un pied (voire deux dans le cas présent)
Répondre
P
Tron le fit, dit-on, semble-t-il, sans difficultés.
O
« Une danseuse qui lève la jambe sera toujours préférable à un caissier qui lève le pied. »<br /> Pierre Dac
Répondre
P
Ce Dac, quel esprit, même si parfois c'est un poil mécanique.<br /> Si les choses étaient vraiment ce qu'on voulait qu'elles fussent, il s'en trouverait encore pour regretter qu'elles ne soient plus ce qu'elles étaient.
V
ah, mais pourtant il ne regarde pas les pieds ! ;-)<br /> pour ma signature trop visible, il s'agit en fait d'un copyright que je devrais mettre au milieu, je me suis fait voler des photos et c'est ainsi ... donc, je suis obligée de poser ce copyright, mais il n'est pas en plein milieu ...
Répondre
P
On ne regarde pas toujours les yeux de son interlocuteur lorsqu'on parle, alors les pieds. Le visage de l'interlocutrice méritait sans doute plus d'attention que les orteils, même délicats.<br /> Bonne journée.<br /> Le copyright reste quand même un peu gros mais ce n'est que mon appréciation, chacun est libre, en principe. Cordialement.
A
J'espère qu'il n'était pas trop &quot; casse-pieds &quot;, le gaillard vu qu'ils semblent ravissant, ces petits petons !<br /> Bien à toi
Répondre
P
Un nouveau Tron ?<br /> Le poète respecte dans ses vers la conformité des pieds.<br /> Bonne journée. On a du grand beau soleil. Le pied !
T
un monologue parfois c'est mieux
Répondre
P
Mieux qu'un dialogue ?