T564 - Égoïste ?

Publié le par Petitalan

 

J’ai ouvert la cage d’acier

qui le retenait prisonnier.

Aussitôt l’oiseau s’est envolé.

Il goûtait enfin la liberté !

« Promis, je t’enverrai un message un jour,

Peut-être même que je passerai te dire bonjour ! »

Je l’ai rapidement perdu de vue,

Bien vite dissous dans la nue.

Depuis je ne l’ai jamais revu,

Peut-être est-il porté disparu ?

Je me languis devant l’ordinateur

Guettant un amical signe du siffleur

Pour son si charitable libérateur.

Via Tweeter ?

 

T564-tweet.JPG

Publié dans texte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
on peut toujours croiser nos oiseaux bleus pour ne pas qu'ils s'ennuient
Répondre
P
Prudence, certains croisements s'avèrent dangereux.<br /> Bien à vous
A
En ouvrant ma fenêtre ce matin, j'ai entendu un oiseau qui faisait : &quot;tweet ! tweet !&quot; Ce ne pouvait être que lui. Il a dû s'égarer en Poitou...<br /> Amitiés
Répondre
P
prière de me le retourner d'urgence.<br /> bon courage à Elle et soutien de loin. Cordialement.<br /> pas de précipitation pour prendre le nouvel OB, je ramasse sur mon blog tout un tas de parasites. Moi, je ne veux que mon oiseau envolé.
B
Impossible de passer en OB ce matin .....il m'affiche toujours anonyme....<br /> Bien belle histoire d'oiseau<br /> Jean
Répondre
P
Comme toujours avec eux, ça finira par se stabiliser. J'espère.<br /> Moi je ramasse des trucs sur mon blog qui viennent de je ne sais où.<br /> Bonne journée.
T
L' homme n' est que rarement reconnaissant du bien qu' on lui fait,<br /> trouvant la plupart du temps qu' il n' a pas ce qu' il mérite<br /> négligeant l' historique de ce qu' il hérite<br /> alors tu penses, un oiseau, a bien trop peur d' un nouveau méfait !<br /> bien à toi, ciel prêt à lâcher ses eaux !
Répondre
P
Ne sois pas si noir. On rencontre quand même moins d'ingrats que de reconnaissants. Mais faut-il toujours attendre des retours ? est-ce nécessaire ?<br /> L'oiseau donne ce qu'il peut donner, ni plus ni moins. Comme l'homme.<br /> Revenu à Paris. Ciel ? À suivre. Bien à toi.