494 – Le grand saut d’un petit sot.

Publié le par Petitalan

 

Il était une fois un pinson gai luron

Et assez bon garçon

Avec hélas ! quelques mauvais penchants.

 

Passereau plus sot que franchement méchant.

Si peu il pensait

Beaucoup trop il se penchait

 

Si bien et tant et bien qu’un jour du haut de l’arbre il chuta

Et sur le sol son crâne fracassa

Laissant veuve pinsonne et pinsonnets orphelins

En proie au chagrin.

De profundis

Il en laissa dix.

 T494-110602-O-012.JPG

 

Sot oiseau !

N’aurait-il pas mieux fallu réfléchir pour ne pas fléchir 

Pour du plancher des vaches ne point tâter.

Publié dans texte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> J'ai travaillé aux PTT à Agadir, en 1954/55...Comment l'as-tu su ? Comme j'étais au TRI des courriers, tu vois la suite ? Allons, non c'est pas ça mais j'y ai travaillé quand même...De 4h du mat à<br /> 8h....Et de 18h à 21 heures...Le reste de la journée, chasse sous-marine !<br /> Alors...Prendre le pli, se conformer aux nécessités ou avoir l'habitude ou encore vieille expression de vieille repasseuse...Au féminin, la PLIE...Poisson plat que certains confondent avec la<br /> Sole...Toujours à Agadir, j'étais le seul à les repérer enfouie dans le sable. J'ai jamais compris pourquoi les autres ne les percevaient pas...Je crois qu'ils n'avaient pas pris le pli.<br /> Bonne soirée Bien à toi<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Le nez, mon cher. Les mots trahissent. Je ne connais Agadir que par le Club Med. J'y ai couru un semi-marathon. J'étais rédac en chef d'une revue sportive et j'y avais emmené des champions de<br /> france de marathon. Ils ont fini devant.<br /> <br /> <br /> Lycéen j'ai fait un stage aux PTT de l'époque. Guichet et tri. <br /> <br /> <br /> Deux raisons pour élucider et lire entre les lignes. En vérité, pur hasard, j'ai piqué un mot et hop !<br /> <br /> <br /> Et à l'armée, fallait avoir au pantalon un pli impeccable. Bonus. Bien à nous et à toi.<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> oui j' ai bien vu qu' il s' agissait d' un guépier, qui avait surement repéré une guèpe !<br /> c' est un champion des looping, ne t' en fait pas pour lui !<br /> cordialement<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> J'ai bien fait de ne pas le mentionner (la taille ne trompait pas) Cela m'a valu des coms et fait grimper mon BR. Rien que du bon. Merci.<br /> <br /> <br /> Bien à toi et bonne fin de semaine. Un poil polémique le texte sur Joly.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> Je sais que c'est pénible...Mais comme c'est encore plus pénible et frustrant, j'avais pris le pli et maintenant je n'ai plus à le faire, l'ogre a compris que je prenais mes précautions...Bien à<br /> toi ! Courage !<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Là je n'ai pas bien compris, perdu le fil. Tu travailles à la Poste ? Je cite : j'avais pris le pli.<br /> <br /> <br /> Eclaire-moi. Encore raté le pic vert.<br /> <br /> <br /> Bien à toi.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> Pour les réponses bouffées par l'ogre des commentaires, j'ai vite compris lorsque cela m'arrive...Tu écris le comm, tu le mets en surbrillance et tu le copies avec CTRL C...Si le comm ne passe pas,<br /> CTRL V pour coller...<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Il vient de le refaire, marre. Ca arrive souvent. Si réponse un peu longue je fais un copier avant d'envoyer mais c'est pénible, tout autant que les erreurs de chargement de photo. Bien à toi et<br /> bonne chance à ce com.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> J'adore !!!<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br />  En confidence, je n'en suis pas content. C'est un texte raté. Mon idée n'a pas été bien exploitée.<br /> <br /> <br /> Bien à toi C<br /> <br /> <br /> <br />