085 - Tirons, tirons.

Publié le par Petitalan

Une photo, une histoire.

Miramont de Guyenne, au mur qui donne de l'argent.
Derrière ce mur, ce qu'on ne peut voir, le pliage des parachutes dorés.
Qu'on nous épargne la suite...

Publié dans photo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> Ton talent fait mouche mais ont-ils tous compris ....qu'on se fout de notre g.....pardon figure .<br /> Continue le jeune ancien ,photos et commentaires tout est toujours bon .<br /> Bien amicalement .<br /> Jean.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Tel qu'évolue notre monde, par la faute et avec la complicité des hommes, j'ai parfois l'envie pressante... de me retirer sur la pointe des pieds.<br /> Et je pense à ma dscendance, aïe j'ai mal.<br /> Respects l'Ancien. Bon week end.<br /> <br /> <br />
A
<br /> Il devient parfois celui des lamentations ...<br /> Amitiés et bon week-end<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Surtout quand est annoncé le solde sur la facturette.<br /> N'empêche, une tireuse comme celle-là méritait son petit billet et la photo.<br /> Bienatoi.<br /> <br /> <br />
T
<br /> j'aimais lorsque j'ai commencé à travailler , recevoir l'enveloppe gonflée de billets qu'il me fallait recompter.<br /> Aujourd'hui les voleurs ont trouvé la voiture bélier !<br /> Mais bon , je lis épargne ! il semblerait qu'ils préfèrent que l'on apporte de l'argent plutôt que d'en retirer<br /> bien à toi<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Comment vivre autrement qu'en tirant. Sûrement pas en se retirant.<br /> Bienatoi.<br /> <br /> <br />
R
<br /> Tout est trop virtuel... distributeurs de billets, cartes bleues, je crois que ça déconnecte les gens alors que compter les billets en payant faisait vraiment sentir ce qu'on dépensait... A côté de<br /> ça, cet argent virtuel permet à certains de s'asseoir sur des fortunes dont ils ne savent plus le montant...<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Rien n'est innocent.<br /> Ceux qui créent des systèmes qui engendrent toujours plus de besoin sont de gros malins qui se font supplanter par plus malins qu'eux.<br /> Et le serpent (monétaire) se mord la queue (cf DSK)<br /> Bienatoi.<br /> <br /> <br />