T917 - Envolée.

Publié le par Petitalan

Envolée.

 

Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre

L’un deux s’ennuyait au logis…

Tout le monde pense connaître la suite, mais…

Il était une fois

– une autre fois, dans une autre histoire –

un couple de pigeons, lui et elle, boulanger et boulangère.

Pourquoi vous en étonner

Il n’est pas de sots métiers !

 

Certain jour, tout de go, elle lui déclara :

« Je mets les bouts, tu n’es qu’un vieux croûton,

Je quitte les lieux farineux, j’ai trouvé mieux.»

 

L’oiseau de paradis s’est envolé,

sans même saluer la compagnie !

Elle en avait plus que soupé des routinières fournées

Des traditions, bâtards, baguettes et pains de mie.

 

Le délaissé en est resté médusé, la gueule enfarinée

Avec son pain et ses peines.

Depuis, dans son fournil,

Sans relâche, il pétrit, pétrit

et au fil du temps dépérit.

 

Ce n’est pas entre les bras de son mitron

- un garçon bonne pâte mais qui ne mange pas de ce pain-là -

Qu’il trouvera réconfortante consolation.

 

Reviendra ou pas un jour au nid ?

Si l’âme sœur est du genre pigeon voyageur tous les espoirs sont permis.

Affaire de cœur à suivre en toute discrétion,

Cela va de soit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Même les histoires d'amour doivent exister chez les pigeons. Il fait beau et chaud.
Répondre
T
et bien il ne devrait pas avoir de mal à trouver nouvelle chaussure au pied, quand la nourriture est assurée !<br /> Quand à l' aventurière, pas sur qu'elle trouve mieux ailleurs !<br /> Bonne semaine à toi
Répondre