T913 - Au bal masqué.

Publié le par Petitalan

 Au bal masqué…

 

2021, je confine.

Comme en 2020, nous confinons, vous confinez

Vous confirmez ?

 

 

Je m’ennuie

Je m’em…, oui

Vous aussi ?

 

Entre quatre murs, le plancher, le plafond,

Je tourne en rond, je me morfonds.

Je touche le fond.

Je vais finir rat d’égout

Jamais je ne reverrai Tombouctou et Nogent le Rotrou.

 

Bon citoyen, je m’autorise ce qui est autorisé

Attestations à la clé

Je m’interdis ce qui ne l’est

Avec bien des difficultés pour m’y retrouver.

 

Ça tourne à vide,

Dans mon appartement,

Dans ma tête.

Je guette.

 

Les heures passent lentement

 

Dans le salon,

La pendule d’argent qui dit oui, qui dit non

Qui dit je vous attends (Jacques Brel)

 

Les journées s'étirent, désespérément longues, longues…

 

Quand je sors, c’est à pas comptés

Dans un espace macroniquement limité imposé.

Comme tout un chacun, visage masqué.

Au bal masqué, ohé ohé !

 

« Monsieur, veuillez présenter vos papiers. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Bonjour, bon, Nogent le Rotrou ça ne fait pas rêver ! ! si j'habitais encore en banlieue, je me serais fait ch... comme un rat mort, mais à Paris, c'est différent, surtout dans le quartier où je suis; je te souhaite une bonne journée, bisous
Répondre
P
Moi c’est sur le Canal Saint Martin.
P
Et ce quartier iles t où, sans indiscrétion ?
B
Aurions-nous imaginé devoir un jour, remplir une attestation de sortie... Les voyages me manquent, la météo est pourrie. Bientôt la deuxième injection... On verra ensuite...
Répondre
P
La deuxième pour moi c’est fait, avantage de lâge, si on peut dire. Moins bien supportée que la première.<br /> J’ai tant et tant voyagé dans mon parcours que je n’en ai plus envie.<br /> Retour à Paris jeudi après presque un an « d’exil ». Je n’imagine pas encore comment ce sera.<br /> Bien à toi.
T
ça m'énerve d' autant plus que les donneurs d' ordres eux voyagent et ont table ouverte au 5 * de l' Elysée !<br /> Heureusement que j'ai le jardin pour me consoler !<br /> Bien à toi avec ce printemps pourri
Répondre
A
ici temps détestable aussi, avec beaucoup de vent.<br /> Retour à Paris jeudi, à redécouvrir après une longue échappée.<br /> Bonne semaine à toi.