T906 - Le mur des lamentations.

Publié le par Petitalan

Le mur des lamentations.

 

Jupiter dit un jour :  « Que tout ce qui respire

S’en vienne comparoître aux pieds de ma grandeur :

Si dans son composé quelqu’un trouve à redire,

Il peut le déclarer sans peur ;

Je mettrai remède à la chose. »

La besace.  La Fontaine.

 

Chacun y alla de son couplet.

Il fallait l’entendre la bêlante

Et comment ne pas l’entendre

Comment ne pas l’écouter

Tant elle se lamentait bruyamment.

 

« Voyez-moi : Rigoureusement à l’image du Diable 

À moins que ce soit lui qui de mon apparence se soit inspiré !

Je suis tout à la fois noire, petite, tordue, barbue, cornue.

Et mon époux moche comme un pou pue…

Je suis damnée. J’enrage !

Le tout me porte grand tort dans l’entourage. »

 

L’imposant éléphant enchaîna sur le champ :

« Et moi donc ! Je n’aurais pas de quoi me plaindre ?

Avec ma longue trompe je chope tous les rhumes

En toutes saisons, sans exceptions.

Et je suis si gros que pour me déplacer je ne peux emprunter le métro,

Dans l’impossibilité de franchir le portillon. »

 

La girafe à l’interminable cou en rajouta :

« Tu vas de rhume en rhume et moi de torticolis en torticolis

Je ne suis guère mieux lotie.

Dans la catégorie des pas beaux, toi et moi avons décroché le gros lot.»

 

Le héron ne fut pas en reste :

« Je comprends vos soucis, mais ne vous déplaise dans les mal foutus

Je crois remporter la palme alors que j’en suis étrangement dépourvu,

Moi qui vis essentiellement en bord d’eau… »

 

Jupiter n’attendit pas la fin du concert

Et préféra jouer la fille de l’air.

 

« Nobody is perfect. »

Certains l’aiment chaud 

A l’exception de la divine Marilyn.

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Les animaux ont un avis, il est plus sage que celui de l'homme Jupiter... Lundi sous le soleil, j'espère que tu vas bien.
Répondre
T
En fait Jupiter se moque bien de toutes les créatures animales ou humaines, et préfère passer son temps à lutiner !<br /> Et de toutes façons il y aura toujours des raisons de se plaindre !<br /> Bien à toi avec un beau soleil
Répondre