T897 - Véhémente protestation.

Publié le par Petitalan

L’arbre pestait à juste raison

« Je veux bien être accueillant, bonne pâte, bon garçon,

mais il y a des limites à respecter dans la provocation.

 

Il se croit vraiment tout permis le malotru.

Ce pivert au bec pointu me les brise menues.

 

Toc toc toc

Pan pan pan

 

Et je tape et retape

Et je te troue et te pioche tant et plus

Mesdames, Messieurs, je n’en peux plus.

 

 

Il fait des trous, des p’tits trous

Encore des p’tits trous, de partout.

De long en large, de bas en haut

Il me picote, m’asticote

Que c’en est trop.

 

Si je me laisse faire, si je le laisse faire

D’ici peu je serai transformé en morceau de gruyère

Un hôtel ouvert à tous les vents !

 

Qu’il aille au plus vite au diable ce pilleur de troncs

Il trouvera en notre pays bien des églises pour l’accueillir. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pimprenelle 27/01/2021 17:18

Bien sûr que c'est un peu irritant de sentir et d'entendre, un peu énervant. Mais ce n'est pas un nuisible. Allons l'arbre, il est temps de t'entendre avec lui.

zazy 26/01/2021 19:47

Traiter de pic vert un pic épeiche, je crois que tu vas trop loin !!!

Petitalan 27/01/2021 17:27

Indifféremment : pivert ou pic vert.
Le pic épeiche est de la famille des sus-nommés.
Ce n’est peut-être pas vraiment une faute, peut-être...

Bernie 25/01/2021 17:07

bientôt les bruits de la nature seront interdits...

trublion 25/01/2021 07:34

à sa décharge il ne s'en prend qu'au bois mort et l'arbre devrait lui être reconnaissant de l'empêcher de pourrir, et de le débarrasser des insectes qui le grignotent jour et nuit
Bien à toi

Petitalan 25/01/2021 16:42

Certes mais l’arbre a le droit légitime de protester. La loi du plus fort n’est pas toujours la meilleure (Darmanin)