T895 - Malaise à la Cour et dans la tour.

Publié le par Petitalan

Où il sera question de trous de toute nature à combler,

Un jour ou l’autre, quand l’heure aura sonné.

 

 

Languissante et solitaire dans sa tour, la belle Astrid, princesse triste

Promenant tout au long de son corps virginal une main baladeuse

Sur sa longue cuisse à la blancheur de lys

A découvert avec effarement un incongru kyste.

 

De quoi repousser et désespérer les prétendants

Les tant espérés et si désirés princes charmants !

 

« Voilà, se dit-elle,

qui pourrait me nuire fâcheusement

lors de ces expertises  auxquelles sont soumises les promises.

Surtout par ces malencontreux temps de crise

quand les finances du royaume se trouvent au plus bas

car le Roi, mon père, insatiable trousseur de jupons

avec ses maîtresses a vidé conjointement ses bourses et les caisses. »

 

La Princesse y alla abondamment de ses pleurs.

Comment s’en sortir avec les honneurs ?

 

Avant tout et vite que le Roi calme ses coûteuses ardeurs

Qu’Astrid puisse dans ses épinards remettre du beurre

en attendant que frappe à la porte le riche élu de son coeur.

D’ici là, espérons-le, l’application de compresses chaudes, le mal emportera.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ANIMALERIE EYDENN 11/01/2021 13:44

Génial Merci, au plaisir de vous voir ????

Bernie 11/01/2021 12:26

Ce n'est pas la beauté qui compte en amour, surtout quand elle est là.

trublion 11/01/2021 07:11

N'y aurait il pas dans tout le royaume, un chirurgien capable d'enlever ce kyste disgracieux, ou les bourses sont elles vides au point de ne pouvoir s'assurer de ses bons soins !
Bien à toi