T883 - Avis de tempête.

Publié le par Petitalan

Aussi catastrophé qu’un général mesurant l’ampleur des revers,

Œil sévère, vraiment très en colère.

La troupe :

Gros dos, les frères et la sœur, piteux et penauds

Fifi, Riri, Loulou, culs pincés, au garde-à-vous.

 

Papa montant au front haussait le ton

Maman les épaules :

« Chenapans, dîtes-moi tout

C’est toi ou toi ou toi ?

- désignant sa progéniture d’un doigt accusateur

Je me contrefiche de qui s’est assis sur mon képi.

Mais scrogneugneu

Quand j’avais le dos tourné qui a osé commettre cela ?

En voilà un qui ne manque assurément pas d’estomac

Qui dans le plat m’a piqué mon morceau préféré,

le gésier du poulet ? »

 

Pleurnichant, Loulou immédiatement se défila :

« Ch’ suis pas dans l’ coup

Et puis tu sais que personnellement je préfère le cou. »

Les garçons piquèrent du nez.

« Papa, on avoue, c’est nous, mais on a veillé à te laisser le croupion… »

 

Péché avoué est presque pardonné

Mais privé de son abat préféré le père néanmoins tempêta

La mère par prudence plus loin se retira

puis dans un mouvement rituel de va-et-vient revint.

 

On en resta là.

Devant ses troufions

Le père d’un coup de dent croqua le croupion.

 

Mystérieux attelage :

La colère emmène tôt ou tard

le retour au calme sur son porte-bagage.


 [AI1]

Publié dans textes de fantaisie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
J'aime les deux et même les trois avec le cou.<br /> Les troufions ne devaient pas moufter avec un père en uniforme.<br /> Bonne soirée
Répondre
Z
Je laisse le gésier et prend le croupion s'il est bien doré. Quant au troufion, je laisse ma part aux plus jeunes
Répondre
J
Merci pour le partage, passez me voir sur mon blog. https://jouet-leon.blogspot.com/
Répondre
B
Ma belle mère se réserve toujours le troufion
Répondre
P
C’est préférable par ces temps critiques d’être protégée mais ne confond pas troufions et croupions.
T
prendrais tu la succession de Zidi dans l'aile ou la cuisse, ou de Duchemin ?<br /> Quand on voit tous ces poulets embrochés, on se dit qu'il n'y a pas de quoi en faire tout un cirque !<br /> Je choisis la cuisse<br /> bien à toi
Répondre
P
Tout dépend de l’angle d’attaque.